Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 16:49

Présentation

 

Voici un liv22510100870330Mre qui change de l'image que l'on a de la francophonie : un sujet démodé pour psycho-rigide. Il faut dire qu'Yves Montenay n'a pas le profil d'un homme de théorie : certes, il est Centralien, sort de Science-Po et est docteur en géographie humaine, mais il a également travaillé pour de nombreuses entreprises de stature internationale sur les 5 continents. En somme, c'est quelqu'un qui possède une solide base intellectuelle tout en étant un homme d'action et de terrain. De par le ton employé dans ses livres, Yves Montenay est un peu le commercial de la francophonie : il met en avant les réussites de la francophonie, expose les échecs et propose de solutions. Avec lui, un problème a toujours une solution. 

Dans son livre "la langue française face à la mondialisation", l'auteur commence par une récapitulation de l'histoire de la présence de la langue française à travers le monde très instructive ; il synthétise tout ce que j'avais pu apprendre ici ou là et est à ce titre une bonne introduction à l'histoire de notre langue.

... la suite ici

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Bf - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Italien 07/03/2011 20:46



Merci au contraire, vous savez je suis content que certains français s'intéressent à tout cela, en plus j'en fait un outil de travail et je peux vous dire qu'on peut vivre sans l'anglais (même si
je parle anglais aussi). Sur l'Haute Adige je me suis peut -être mal expliqué, les écoles germanophones et les écoles italophones sont obligées de la maternelle de dispenser 4 heures
respectivement d'italien et d'allemand, donc tout le monde est bilingue, par contre le nombre de germanophones de langue maternelle va evidemment diminuer vu les arrivées de migrants du sud de
l'Italie mouvement qui n'a jamais cessé vers le nord. En Vallé d'Aoste en revenche il y a eu assimilation car le fascisme a joué le francoprovençal contre le français donc il y a pas d'écoles
francophones, mais encore une fois toutes les écoles sont obligées dès la maternelle à dispenser 4 herues de français. On voit timidement apparaître des sections bilingues où la moitiée des cours
sont dispensés en français, c'est intéressant car contrairement à l'Haute Adige le nom des villes ne sont pas traduits en italien. Courmayeur, La Thuile, Saint Vincent etc., seul le chef lieu
Aoste/Aosta. En tout cas l'anglais là bas n'a aucune chance de surclassé le français, c'est trop idéntitaire.


A demain si vous êtes là.



Italien 07/03/2011 12:47



Bonjour, le chef-lieu du haute-adige, Bolzano/Bozen est déjà à majorité italophone car les migrants italiens ne sont pas soumis au restriction à l'école. Il y a un parti d'extrême droite qui a
fait une percée et veut l'indépendence soit le rattachement à l'Autriche, mais il faut dire que bcp de germanophones profitent du système qui est tout de même avantageux car l'Etat italien finace
énormement cette région pour contrer l'indépendence. De plus bcp de jeunes germanophones choisissent les universités italiennes. Si non vous êtes confiant sur le fait que la RDC ne sera pas
demebrée comme certains le craignent et que il n 'y aura pas d'hold -up de l'anglais? En tout ca je l'éspère...


A bientôt!!



Marc Bf 07/03/2011 18:57



Vous me posez une colle... je n'ai aucune information en ce sens, mis à part concernant la guérilla dans l'est de la RDC à un certain moment. Je ne pense pas qu'il y aura un hold-up de l'anglais
là-bas, ça ferait un peu gros, déjà que pour le Rwanda j'ai du mal à croire que tout le monde voit la main de la France dans le génocide sans voir la main des Etats-Unis dans l'arrivée au pouvoir
de Kagamé... C'est assez incroyable que les Etats-Unis aient renversé les 3/4 des gouvernements d'Amérique du Sud (CIA) et soutenu pas mal de rébellions en Afrique sans être trop inquiétés (Bon,
avec l'Irak, c'est devenu un peu gros). et que l'on soit toujours à guetter le néocolonialisme de la France qui agit le plus souvent dans le cadre d'un mandat international, de façon ouverte. Moi
j'en déduis que c'est le fruit d'une propagande états-unienne, il n'y a pas de conséquence sans cause, et cela expliquerait beaucoup de choses.


Bref, tout ça pour dire que l'on n'est pas à l'abri de mouvements de sécession soutenus pour obtenir la sécession de territoires riches en matières premières, mais cela me paraît de moins en
moins probable. Dans l'immédiat, je ne crois pas au démembrement de la RDC ; à plus long terme, il faut voir ; il y a quatre grosses zones linguistiques (lingala, swahili surtout). Cependant, le
français est largement connu et implanté, il faudrait une explosion du pays pour remettre en cause cette place dans l'immédiat mais à l'avenir, il restera à voir quelle place le français prendra
: sera-t-il une langue véhiculaire d'union du pays et qui servira d'interface avec le reste du monde ou va-t-il s'implanter plus profondément comme langue maternelle (sous une forme créolisée
peut-être ?), partout dans le pays ou à tout le moins sur le côté ouest ? L'hypothèse la plus probable pour moi est que le swahili sera toujours parlé à l'est, et que le lingala aura une place de
choix dans l'administration. Tout est encore en évolution mais je crois qu'une forme de français est appelé à jouer un rôle très important à l'avenir dans ce pays (elle est déjà langue de la
scolarisation, de l'administration, ce qui implique une dynamique très en faveur de l'établissement durable du français) Quant à l'anglais, il pourrait être une langue vivante étrangère apprise
durant la scolarité dans la mesure où le pays s'ouvrirait à des voisins anglophones.


Pour l'instant, ce qu'il convient d'observer, c'est quelle place les congolais de RDC souhaitent donner au français, et dans quelle mesure il va s'implanter durablement. Au Gabon, en Côte
d'Ivoire, au Congo à un stade avancé, au Bénin, au Togo et au Cameroun, avec un peu plus de retard, une forme de français s'installe de façon durable comme langue maternelle et cela me paraît
assez irréversible. En RDC, ce n'est pas encore clair, d'autant plus que contrairement aux autres pays d'Afrique francophone, le pays possède déjà des langues véhiculaires importantes.


Pour le Haut Adige, je ne suis pas surpris ; si les nouveaux arrivants ne sont pas obligés d'apprendre l'allemand systématiquement mais que les germanophones doivent apprendre l'italien, il est
naturel que les gens parlent de plus en plus en italien, c'est imparable. C'est un logiciel à fabriquer des italophones qui a été installé. A moins qu'ils fassent sécession, et d'après ce que
vous dîtes, ce n'est plus qu'une question de temps avant que l'allemand ne disparaisse de là, un peu comme le romanche en Suisse.


J'ai toujours du mal à faire court dans mes réponses... j'espère ne pas avoir trop abusé de votre patience.


Cordialement



Italien 05/03/2011 19:56



Bonsoir, et merci de votre réponse rassurante, en Italie bien sûr il y a la question allemande et la question française. Pour la première dans la Haute Adige qui est à majorité germanophone on
assiste à une phénomène tâche d'huile de l'italien avec l'immigration. C'est pour cela que les gouverneur de la province a limiteé le nombre d'élèves étrangers dans les écoles italiennes et dans
les écoles allemandes (publiques et financées par l'Etat italien) à 30% car avant 90% des immigrés choissaient l'école italienne. Donc il y a des tensions, le gouverneur à réfusé de participer
aux 150 ans de la République italienne. Pour la Vallée d'Aoste là le français n'a jamais été la langue maternelle mais le francoprovençal donc il n'y pas d'écoles francophones, par contre (comme
d'ailleurs en Haute Adige) le français y est etudié 4 heures par semaine de la maternelle, l'anglais est deuxième langue étranger. Ceci est obligatoire. Dans l'administration aussi le bilinguisme
est obligatoire et la deuxième année de l'université est obligatoire en France (toujours en Vallée d'Aoste). Dans le reste de l'italie le français reste la deuxième langue étudiée pour l'instant
mais l'immigration d'Amérique latine pose quelque problèmes ceci dit 60% des étudiants ont au moins 3 ans de français. L'essor du Lycée Linguistique (3 langues étrangères) peut permettre aux
français de se renforcer. A l'étranger pas vraiment d'intérêt pour les communauté italophones sauf au Brésil ou l'italien est langue officiel dans un Etat ou en Suisse. Mais chaque personne qui
a au moins un grand-parent italien peut acquerir la nationalité italienne. Bon merci j'éspère pouvoir continuer à discuter avec vous de la francophonie :-) merci. 



Marc Bf 07/03/2011 09:37



Merci pour cette réponse très complète et instructive ; je comprends la démarche dans le Haut Adige, je serais curieux de voir l'évolution de la situation là-bas.


Au plaisir



Italien 05/03/2011 10:36



Bonjour, merci pour ce blog, je suis italien et j'aime la langue française. A votre avis elle sera remplacé par l'anglais dans certains pays d'Afrique comme au Rwanda?



Marc Bf 05/03/2011 15:51



Bonjour,


au Rwanda, l'anglais et le français cohabitent officiellement avec le kinyarwanda, la langue maternelle des Rwandais. Dans la pratique, de nombreux Rwandais ont été formés en français mis à part
l'élite qui avait trouvé refuge en Ouganda, pays anglophone, et qui a pris le pouvoir à la suite du génocide de 1994. C'est à ce moment que l'anglais a commencé à être introduit au Rwanda.
Cependant, en 2008 (source wikipedia), l'anglais a remplacé le français dans l'enseignement, du moins officiellement. Ces histoires de langue ont des origines historiques, l'ethnie hutu a
longtemps détenu le pouvoir et avait conservé la langue française. Le génocide de 1994 a changé tout cela puisque ce sont les tutsis qui ont gagné la guerre civile.


En RDC, une rébellion séparatiste dans l'Est de la RDC (pas loin du Rwanda d'ailleurs) a tenté de prendre le pouvoir. Je ne suis pas vraiment au fait de ce sujet mais ce que je sais, c'est qu'un
général (Kabila je crois) a pris le pouvoir et que l'anglais a été mis langue officielle de la RDC au côté du français pendant quelques années. Mais cela était difficilement justifiable car la
RDC est un grand pays (par rapport au Rwanda) et l'anglais est surtout parlé dans une petite partie à la frontière est de la RDC. Pour le reste, les habitants sont scolarisés en français et cela
ne changera pas dans le sens d'un apprentissage de l'anglais à mon avis (car le français est déjà largement répandu et est une langue de RDC à présent), mais peut-être par contre dans celui d'un
renforcement des 4 langues nationales en partenariat avec le français qui resterait une sorte de langue neutre au milieu de ces 4 langues.


En ce qui concerne Madagascar, c'est également à la faveur d'un renversement de gouvernement que l'anglais a pu devenir langue officielle mais depuis quelques mois, les langues officielles sont
le malgache et le français ; l'anglais a disparu.


Pour le reste des pays historiquement francophones, il n'y a pas de basculement vers l'anglais, loin s'en faut. Ce n'est pas un mouvement populaire qui a fait avancer l'anglais mais des
mouvements armés et sans doute des intérêts économiques étrangers, dans la région des grands lacs, là où existent de nombreuses ressources naturelles (or, diamant). D'après certains échanges que
j'ai eu, les populations du golfe de Guinée (du Sénégal à la RDC) passent massivement au français langue maternelle le long de la côte, même si l'anglais est parfois appris à l'école comme langue
étrangère (comme chez nous), et le français se répand dans les villes de l'intérieur.


Et en Italie, est-on sensible aux questions de langues ? Y a-t-il un lien particulier avec des communautés italophones en dehors de l'Italie ?


Salutations francophones !