Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 10:52

J'essaie de suivre de près l'évolution (politique surtout, et par ricochet, un peu linguistique) en Belgique, et je vais essayer de démêler un peu tout ce qui se dit.

 

Résultats des élections

Tout d'abord, ce qui se constate, c'est la victoire dans la partie flamande d'un homme qui incarne un désir d'indépendance de la Flandre, Bart de Wever. Avec environ 30% de voix dans la partie flamande, son parti arrive en tête en Flandre. Du côté wallon, c'est le parti socialiste d'Elio di Rupo qui arrive en tête. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que pour faire un gouvernement, il faut une majorité et qu'en Belgique, les partis politiques se déclinent par appartenance linguistique puis (ou avant; comme on veut) en appartenance politique. Pour faire une coalition, c'est donc un peu complexe pour avoir un peu de cohérence, surtout quand il y a des autonomistes, ou régionaliste (ou ce que l'on veut...) d'un côté, dont on ne retrouve pas le pendant de l'autre côté. Car les wallons sont moins enclins à demander l'indépendance car le statut quo linguistique est en leur faveur (c'est mon analyse, que l'on peut retrouver ici).

 

Analyse des résultats

Une fois le contexte rappelé, essayons de répondre à la question titre. Ce qu'il faut bien voir, c'est que Bart de Wever, même s'il représente 30 % des électeurs de Flandre, est loin de représenter la majorité des belges car, la Flandre n'étant pas pourvue d'un gouvernement autonome, ne peut déclarer son indépendance (dans la logique institutionnelle) sans l'accord des francophones, à moins de rassembler quasiment 100 % des flamands derrière lui. ... la suite ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires