Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:34

J'avais interpellé la MAIF sur leur choix d'utiliser l'appelation anglophone "MAIF First" pour désigner un contrat d'assurance, me présentant comme adhérent d'une association de défense du français pour qu'il n'y ait pas de malentendu. J'avais pris soin d'expliquer que c'était plus dans un souci de comprendre que dans un souci de stigmatiser, comprendre pour faire ressortir les mécanismes de l'anglicisation.

La MAIF m'a répondu par l'intermédiaire de son délégué départemental et je leur ai demandé l'autorisation de publier la réponse, ce qu'ils viennent d'accepter ! Cela confirme en un sens ce que je pense : l'anglicisation est une machine avec des rouages puissants qui laisse les individus, aussi militants soient-ils, impuissants. Au final, tout le monde est d'accord sur le constat, à peu près, mais personne ne sait comment arrêter la machine... quelle étape après ?

Voici donc ci-dessous leur réponse, puis ma réponse à leur réponse :

 

Cher sociétaire, ...la suite ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Beaufrère - dans Réflexions sur le français
commenter cet article

commentaires

Angelilie 22/04/2017 18:59

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

GABY 17/12/2013 12:45


que d'autres sociétés utilisent l'anglais ne justifient pas que cette société doive l'utiliser  aussi (car alors puisqu'il y a des gens qui ne paient pas leurs impots je ne les paie pas moi
non plus...)


je partage l'avis de Torsade de Pointes!

GEO 15/12/2013 21:03


Ce qui est inquiétant dance message n'est pas le blabla habituel sur l'anglais dynamique etc mais cette phrase Les enseignants français, sont chargés d'enseigner en premier lieu
le français mais pas de façon exclusive.


Cette phrase me choque que signifie t-elle que le FranCais n'a plus lieu d'Etre exclusie. Qu'en pensez-vous?

Marc Beaufrère 16/12/2013 13:48



En même temps, ce n'est pas lui qui fait les lois : jusqu'à nouvel ordre, les professeurs de français sont chargés d'enseigner exclusivement le français en cours de français. Certains sont
capables de faire des cours de latin et de grec dans des cours dédiés également, comme vous le confirmerait M. Chevallier, l'un des éminents représentants de cette noble race en voie de
disparition...!



Michel 13/12/2013 13:18


La Maif (siège central à Niort) a donc envoyé en première ligne (ce n'est guère fair play)  le délégué départemental du département de Marc ; il a répondu en fonction de sa
connaissance du sujet et aussi de sa motivation.


Ne tirons donc pas sur le lampiste.


Ce genre de réponse aurait dû être adressée depuis le siége par le Président ou par un très proche collaborateur ; car c'est tout de même lui qui décide de la politique linguistique de la
mutuelle et qui avalise les propositions que lui font ces mêmes collaborateurs : à moins qu'il n'ait eu recours à un rédacteur publicitaire appartenant à une agence extérieure à la MAIF.

Torsade de Pointes 12/12/2013 20:11



Je trouve votre réponse bien polie. Personnellement, j’ai été irrité d’un bout à l’autre par le courriel de ce bonhomme, courriel que je trouve amphigourique (en quoi le fait que les langues
étrangères sont enseignées en France implique-t-il que l’on nomme ses produits en anglais?) et surtout à la limite de l’insulte. Car en effet, quand on choisit l’anglais de préférence au français
parce que l’anglais s’adresse aux jeunes actifs, offre une image ouverte et moderne, est associé à la qualité, permet une sonorité dynamique, et qu’avec cela la société montre qu’elle se
modernise et qu’elle a de l’ouverture d’esprit, suis-je paranoïaque si j’ai tendance à en conclure que le français, a contrario et respectivement, est une langue pour vieux chômeurs (ou vieux
chameaux), est fermée et vieillote, évoque le bas-de-gamme, a une sonorité sclérosée, et qu’une entreprise qui l’utiliserait encore ne peut que passer pour rétrograde et repliée sur elle-même? On
a là en quelques lignes un condensé des poncifs les plus éculés, et aussi les plus dénigrants pour notre langue, dont les usurpateurs habituels de la parole nous rebattent sans cesse les
oreilles. J’admire votre patience et votre égalité d’humeur.