Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 19:06

Ca y est, depuis 15 jours est sorti le rapport de l'OIF sur la langue française : la langue française dans le monde 2010. Nouveaux sujets, données actualisées, format agréable, c'est l'outil indispensable pour se faire une idée sur la situation du français. Vous pouvez lire gratuitement le rapport ici.

 

Evolution des rapports de l'OIF

 

 

rapport2010 Dans les anciens rapports de l'OIF sur la francophonie, on pouvait trouver des informations sur l'équipement en téléphones portables, les soins à la santé, etc... dans les pays francophones. Le nouveau rapport se démarque de cela en ce qu'il se concentre uniquement sur la langue française : statistiques, enquêtes, analyses. C'est une vraie mine d'informations et on peut y découvrir de nombreuses informations exclusives que l'on ne pouvait pas facilement, et même souvent pas du tout, trouver sur la toile.

L'ouvrage se décompose en quatre grandes parties : le dénombrement des francophones, une langue pour apprendre,  le français, une des grandes langues du monde, et l'actualité de la langue française.

 

Quelques changements sont à noter : tout d'abord la méthode de décompte des francophones dans une vingtaine de pays d'Afrique consiste à ne considérer comme francophone que les personnes sachant lire et écrire le français. Ainsi, dans certains pays, le nombre de francophones augmente alors que si l'on prend la Côte d'Ivoire où la langue française est largement maîtrisée à l'oral mais pas à l'écrit, ce chiffre baisse. Pour d'autres pays, le compte des francophones a pu être estimé par recensement lorsque ceux-ci existent, par projection et calcul à partir de données d'années précédentes, en se basant sur des enquêtes d'Eurostat en Europe, parfois par observation directe pour des  petits pays. Au final, la méthode a été affinée par rapport aux rapports précédents et les auteurs déclarent : "Au total, près de 220 millions de personnes peuvent être définies comme francophones de façon certaine, sachant que ce calcul minimaliste, non seulement ne tient pas compte de ceux qui sont capables de s'exprimer en français ou de le comprendre dans les autres pays de l'échantillon décrit ci-dessus, mais aussi minore cette réalité dans beaucoup de pays membres." Les auteurs concluent donc avec prudence que le nombre de francophones a "globalement progressé". Pour rappel, le nombre de francophones dans le rapport 2007-2008 était estimé à 200 millions, ce chiffre comprenant les francophones partiels et réels. ... la suite ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Bf - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Patrice G 17/09/2011 02:32



Salut

Bravo pour ce site très intérssant, je soutiens la francophonie mais la competition ds langues m"intéresse beaucoup.

Je voulais partager mon point de vu à ce sujet avec vous (toi?).

A mon avis le monde du futur sera multilingue MAIS limité à quelques langues. Actuellement les langues qui émergent au dessus du lot sont au nombre de 11.

Anglais, Espagnol, Portugais, Italien, Arabe, Francais, Coréen, Japonais, Russe, Chinois et Allemand. Ce sont les langues à la fois ls plus parlées, les plus apprises, les plus traduites, les
plus parlés een affaires...

Je pense que dans le futur ce groupe va se restreindre car nous avons dedans des langues dites OCDE dont le poids est condamné à décroitre (Allemand, Italien, Japonais, Coréen...)

Je pense que les autres langues vont prendre de l'importance en particulier l'anglais,l'espagnol et le chinois. D'autres langues sont inféodées à ces dernières langues : Hindi et Arabe
(Moyen-Orient) à l'anglais, portugais (Brésil) à l'Espagnol. Le Russe gardant un certain importance importance en ex.URSS mais avc un déclin démographiquee certain.

Reste la langue "OVNI" (inclassable à mon sens), le Francais. Seuls moins dee 80M de personnes le parlent comme langue maternelle quand 220M parlent cette langue régulièrement (avec une
augmeentation de 10M tous les ans ce qui en fait une des langues progressant le plus vite). Aucune langue au monde n'a (en proportion) autant de locuteurs pour qui ce n'est pas la langue
maternelle.

"Je prends le pari que dans quelques années, l'idée que le français est une langue africaine paraîtra banale."
Ton commentaire est à mon avis déjà d'actulalité. Le français est une langue africaine. Et nombreux sont les africains (Ghanéeen, Nigérian...) mais aussi Chinois, Indiens qui apprennent le
français pour cette raison.

Pour résumé mon idée, le futur sera multilingue avec 7 langues par ordre d'importance anglais, espagnol, français, chinois, portugais, russe et arabe. Le français étant la langue qui verra sa
position la plus favorablement évoluer grace à l'Afrique.



Marc Beaufrère 19/09/2011 10:27



Bonjour,


merci pour votre commentaire très pertinent ; j'avais déjà abordé l'avneir des langues dans un article précédent que je
vous invite à lire et dans lequel j'aborde les tendances que vous décrivez.


Quelques nuances cependant par rapport à votre commentaire : le monde arabe n'est pas aussi uniformément anglophone, il y a aussi une grande demande ou une certaine implantation selon les pays :
très forte implantation au Maghreb, Liban et en Syrie, et demande en forte hausse dans les pays de la péninsule arabique (nombre d'apprenants en hausse, ouverture d'une antenne de la Sorbonne).


Ensuite, une personnalité de la francophonie m'a indiqué qu'au niveau du golfe de Guinée (sur la côte), le français devenait massivement langue maternelle.


Par rapport à l'Allemand, je ne suis pas aussi sûr que vous quant à son déclin, cette langue pourraît (je pense) reprendre un rôle régional proportionnel à son poids économique. Il manque
cependant une volonté politique pour l'instant.


Bien vu pour l'Hindi : les tentatives de l'imposer au reste de l'Inde au détriment de l'anglais ont pour l'instant échoué, favorisant ainsi le maintien de l'anglais comme langue véhiculaire.


Cordialement