Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 16:26

Le français et l'allemand étaient les langues de l'Europe à ses débuts. Depuis que le Royaume-Uni est rentré dans l'Europe en 1973, l'anglais y a aussi pris sa place, et est devenu hégémonique depuis l'entrée des pays scandinaves dans les années 90. Quasiment 90% des textes européens sont rédigés en anglais, même nos représentants à Bruxelles s'expriment souvent en anglais quand bien même le français est langue officielle et fondatrice. On ne leur en demandait pas autant ! 

 

Cela doit impérativement cesser et au plus vite. Pour plusieurs raisons :

- les britanniques n'aiment pas l'Europe, et ne la voient que comme une façon de servir leurs intérêts. Quand l'Allemagne et la France contribuait à la construction de l'Europe et à son financement, Margaret Thatcher disait qu'elle voulait qu'on lui rende son argent ("I want my money back !"). Autrement dit, elle ne voulait pas payer plus qu'elle ne recevait, ce qui est pourtant le B.A.BA de la solidarité quand on est dans un groupe et que l'on est plus riche que la moyenne.

 

L'Europe s'est donc anglophonisée (voir par exemple ici pour l'association AFRAV, ou ici pour l'association COURRIEL), la France avec, mais on ne comprend pas bien qui a donné le feu vert à cela, quel est le mandat démocratique de nos élites qui sont censées nous représenter et qui s'expriment en anglais et imposent l'anglais en France (il faut voir le nombre de lois votées en ce sens). ...la suite ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Beaufrère - dans Réflexions sur le français
commenter cet article

commentaires

Benjamin 07/09/2012 22:40


Vous avez mis le doigt sur quelque chose d'important en parlant des Etats-Unis et du Royaume-Uni "pilotés par des intérêts financiers".


Je vous conseille le livre "Comprendre l'empire" d'Alain Soral qui explique parfaitement la domination d'un petit nombre qui s'exerce à travers la puissance militaire et financière des Etats-Unis
bien souvent contre les propres intérêts du peuple américain.


Amicalement.


 

Marc Beaufrère 08/09/2012 11:17



Bonjour,


merci pour votre commentaire. Oui, c'est un phénomène qui commence à etre assez connu et dont j'avais déjà pris connaissance de par le livre "Après l'Empire" publié en 2002 et écrit par Mr
Emmanuel Todd, que Mr Soral lit abondamment et dont, à ma connaissance, il reprend les analyses. Système de domination que Mr Emmanuel Todd décrit comme impérial (c'est-à-dire un système
pyramidal avec des élites aux Etats-Unis mais dans un système de domination qui dépend d'autres pays) et dont il fait la comparaison avec l'Empire Romain : par exemple : les Etats-Unis promettent
la nationalité à des étrangers qui devront aller faire leur guerre ( / les barbares engagés par l'Empire Romain); leur monnaie perd de plus en plus de sa valeur par dilution monétaire (voir Myret
Zaki : la fin du dollar), à mettre en parallèle avec l'Empire Romain qui payait ses mercenaires avec une monnaie valant de moins en moins malgré les déclarations (je crois qu'ils payaient en
bronze sur la fin, mais cela avait la valeur de l'or, on était prié de le croire). Les élites finanicères et politiques se trouvent aux Etats-Unis, mais la production, dont ils dépendent, se
trouve ailleurs comme le prouvent les délocalisations. Mon analyse optimiste quant à l'avenir du français tient compte de cela. Vous pouvez également lire avec profit le site que m'avait
recommandé un lecteur de ce carnet, celui de LEAP2020. Les difficultés économiques de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis vont selon de nombreux analystes permettre un rééquilibrage du monde sur
le mode multipolaire. Il faut donc (ce que j'aimerais) se préparer à cela au niveau de la francosphère, en resserant nos liens avec les pays de la communauté francophone et en gardant nos valeurs
plutot que de copier un modèle qui nous asservit et nous appauvrit (aussi bien financièrement que culturellement et moralement), mais je sors de mon domaine de compétence en disant cela.


J'essaierais de trouver le temps de lire ce livre que vous me recommandez et dont d'autres contributeurs m'ont parlé. Je suis cependant de temps à autre ses interventions vidéo sur la toile. Je
trouve qu'il a de bonnes intuitions et beaucoup de courage intellectuel mais qu'il tombe parfois dans l'exagération et la généralisation, ce qui n'enlève rien à son talent d'interprétation des
enjeux mondiaux.


Au plaisir de vous lire.