Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 16:45

 

En mai dernier, j'ai reçu un mél / courriel de la DGLF (délégation à la langue française) pour m'inviter à un entretien au Ministère de la Culture. Ce n'était bien sûr pas Frédéric Mitterand qui m'invitait, mais Mr Xavier North, le "Mr Francophonie" du ministère, qui voulait s'entretenir avec moi de mon blogue et des thématiques que j'y aborde. C'est bien sûr pour moi une sorte de reconnaissance et un courronnement de mes efforts : pouvoir rencontrer la personne au plus haut poste qui s'occupe de la langue française dans les institutions. C'est un peu comme rencontrer son chanteur préféré ou le Pape pour moi. En effet, le gouvernement se compose du Président, en dessous de lui, de ses ministres, et en dessous, des délégués qui se partagent des champs d'action. Mr Xavier North est le délégué à la Langue Française et aux Langues de France.

 

Arrivée au Ministère


Moi au ministère2

Mr Xavier North représente le Ministère de la Culture et de la Communication, mais j'ai été surpris d'apprendre que celui-ci semble avoir comme des "antennes". Ainsi la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLF pour les intimes) est un bâtiment indépendant à deux pas du Louvre et se situe à 300 ou 400 mètres du siège du Ministère de la Culture. La façade qui donne sur la rue est petite comparée à ce que je m'imaginais. Une personne à l'entrée régule les allées et venues et c'est la classe quand un quidam comme moi annonce qu'il a rendez-vous...! Ce qui est étonnant avec la DGLF, c'est de se dire que sur quelques étages et dans ces bureaux est concentré les dizaines ou la centaine de personnes qui travaillent pour la langue française. On se rend compte combien c'est fragile, combien c'est peu au regard de ce que la langue française peut représenter. J'avoue que ça m'a un peu fait peur de me dire que si peu de peronnes agissent et travaillent pour notre langue, d'une certaine façon. Il y a bien sûr l'OIF, mais ce n'est pas spécifique à la France, et l'Académie Française, mais dont la fonction ne touche pas à la politique de la langue. Et cela m'a renvoyé à moi, à nous, à tous ces commentaires que je peux lire dans les journaux, sur la toile, concernant (pêle-mêle) : la soi-disant volonté néo-coloniale d'imposer le français, la supposée volonté d'imposer par la contrainte de nouveaux mots, volonté souvent qualifiée de passéiste et deringarde et j'ai compris le gouffre entre la réalité et les intentions ou le pouvoir que l'on prête au gouvernement, au pouvoir politique, pressentiment à la base de la rédaction de ce cybercarnet / blogue. ... la suite ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Beaufrère - dans Lieux de francophonie
commenter cet article

commentaires