Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 11:35

A propos de l'anglais, j'ai l'impression que l'on mélange souvent cause et conséquence : l'anglais est la langue la plus facile sinon, pourquoi tout le monde le parle ? Pourtant, au XVIIIe et début XIXe, c'est ce que l'on disait du français, que c'était la langue la plus facile à apprendre (ce n'est pas (que) les Français qui disaient cela) et que c'était pour cela que tout le monde le parlait (dans les cours et les milieux aisés ; en Russie, Prusse, Angleterre). Aux Etats-Unis, au XIXe et au début du XXe siècle, une fille de bonne éducation devait savoir jouer du piano et parler le français.
Le français est toujours une des langues de la diplomatie : c'est l'une des deux langues de travail de l'ONU, une des trois langues de travail de l'Europe (mais en forte régression depuis 10 ans, depuis l'entrée des pays scandinaves dans l'UE, c'est vrai), et une des langues d'à peu près toutes les institutions internationales.
Si l'anglais est devenu si important, ce n'est pas parce que c'est une langue facile : elle est facile à écrire, mais beaucoup plus complexe lorsqu'il s'agit de se faire comprendre par des anglophones, à cause de l'accentuation, chose qu'un Français a du mal à maîtriser car le français, tout comme l'allemand, n'est pas une langue à accent tonique.
L'anglais est devenu important pour deux raisons : suite de l'article ici...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EricGR 01/12/2016 22:53

L'anglais de base est facile, mais une maîtrise avancée ne l'est pas. C'est vraie que la grammaire française est plus difficile. Mais les nuances en anglais sont aussi difficile qu'en n'importe quelle langue. Je viens d'obtenir mon 'Certificate of Proficiency in English, après 4 ans d'études au www.englishacademy.be et j'ai un job qui se déroule pour 75% en anglais. Mais... je continue toujours à me perfectionner mon anglais. On peut dire que mes cours d'anglais ne se terminent jamais!

Marc Beaufrère 03/12/2016 12:46

Entièrement d'accord avec vous. J'ai moi-même passé 2 ans en Irlande en plus de mes études d'anglais et je pourrais encore apprendre des choses, fluidifier ma langue, me mettre à jour des nouvelles expressions... une langue est vivante, elle demande une mise à jour permanente si l'on veut un anglais courant.

Rosenberg 16/12/2012 20:51


J'aimerai attirer particulièrement l'attention sur l'Espagnol.


Depuis quelques années déjà, on assiste à l'effondrement de l'apprentissage de l'Allemand à l'école au profit de l'Espagnol. Etant donné le nombre de personnes ayant cette langue ainsi que
l'Anglais, il est clair que seule une personne (quasi)-billingue ou maîtrisant vraiment très bien ces deux langues arrivera à se démarquer des autres.


Si il y a déjà longtemps que l'Italien et le Néerlandais sont des langues presque peu apprises en Europe, il n'est pas exclu que sur le long terme l'Allemand et le Français ne suivent le même
sort à leur tour.


On voit bien que comme d'habitude, c'est la loi du plus fort qui l'emporte. La langue anglaise pour le géant capitaliste hier comme aujourd'hui et la langue russe pour le géant communiste
d'autrefois qu'était l'URSS.


Apprendre une langue doit être avant tout un plaisir et non une
contrainte.                           Rare sont les gens qui
apprécient de faire quelque chose parce qu'on les a forcé à ce qu'ils le fassent.


L'hégémonie de la langue anglaise est une honte.


 

Rosenberg 16/12/2012 20:36


Je vais prendre le temps de répondre de manière détaillée à cet article (et blog) que j'aime beaucoup.


Il est vrai que l'Anglais n'est pas une langue difficile en soi à écrire, à contrario du Russe ou de l'Arabe, pour des non-initiés à ces alphabets.


Cependant, il est utile de souligner à quel point sa prononciation est difficile. A titre d'exemple, comment doit-on prononcer "France" en Anglais : [Frouance] ou [Frouènce] ? Pour ma part, je
n'arrête pas de buter sur la prononciation anglaise et puis toutes ces voyelles qui se succèdent. "Wishing she was
somewhere else instead." Sans oublier, bien sur les sons difficile pour ceux qui ne sont pas anglais :
-gh , -th.


Deuxième point : Saviez vous que l'Anglais est l'une des langues les plus riches en terme de mots? Si le Français compte en moyenne entre 100 000 et 150 000 mots, l'Anglais lui compte entre 600
000 et 1 million de mots. Pour l'Allemand, c'est entre 300 et 450 000.


A mon avis, la grammaire ou la conjugaison ne fait pas la difficulté majeure d'une langue mais bien son vocabulaire! Imaginez le temps nécessaire à pouvoir mémoriser ne serait-ce que 20% des
entrées anglaises?! Si l'on veut un exemple difficile de grammaire, on peut prendre celui de la langue ouralienne qu'est le finnois : 15 cas de déclinaisons!


Toute langue nécessite un apprentissage progressif et adapté à son rythme bien qu'il soit vrai et comme Marc le souligne bien dans son blog : un Français aura plus de facilité à apprendre une
autre langue latine comme l'Espagnol ou l'Italien qu'une langue germanique comme l'Anglais ou le Néerlandais.


On ne peut pas dire que les Français soient les seuls en Europe à être mauvais en langues.   Contrairement au préjugé répendu, les Allemands ne parlent pas bien l'Anglais à la
différence des Suédois ou des Norvégiens qui se voient, eux, véritablement contraints à doubler d'effort pour être compris. De même, comme c'est le cas en France, peu de gens maîtrise vraiment
bien la langue de leur voisin. Je veux dire l'Allemand pour les Français et le Français pour les Allemands!


 

Rosenberg 14/12/2012 20:50


Bonjour,


 


Je tiens à vous décerner tous mes compliments pour cet article très objectif et juste.


L'anglais n'est pas une langue simple.


J'ai grandi avec deux langues : le français et l'allemand.


Je dois faire un aveux important concernant l'allemand :


L'allemand tire ENORMEMENT DE MOTS DU FRANCAIS et je ne pourrais dresser la liste complète dans mon commentaire, tellement il y en a.


Voilà quelques exemples de verbes : integrieren, kommunizieren, telefonieren, marschieren, passieren, informieren ...


de mots : Jalousien (= non raté ce n'est pas la jalousie, mais le store!) , ein Charmeur ,


das Ball , der Monteur , die Station, der Bus , die Halle , das Rendezvous , die Ruine ........


Pour revenir à l'Anglais, je trouve que c'est une langue très difficile à prononcer et je dois avouer que je me suis complètement désintéressé de cette langue depuis déjà quelques années.


Pourtant, dans mon secteur qu'est le tourisme, l'Anglais est TRES IMPORTANT.


Je suis jeune, mais l'Anglais et moi, ça fait deux :)


J'ai du mal avec la mondialisation et le tout anglais que je condamne bien sûr...


Seulement, pas le choix !!!


Aujourd'hui, je me suis mis à l'apprentissage du Suédois et je dois dire que j'adore cette langue et sur le plan oral, à la différence du français, elle n'est pas monotone bien au contraire!


Ceci dit j'adore les langues germaniques et oui, il faudrait pouvoir parler au moins deux langues européennes (à part l'Anglais) : par exemple : FR + DE & ITA.


Par contre, je ne savais pas que l'Allemand n'était pas une langue tonique?!

Marc Beaufrère 14/12/2012 22:10



Vous avez raison, l'allemand est une langue tonique. Je viens de le vérifier. Je suis surpris de n'en avoir jamais entendu parler lors de ma scolarité, j'ai pourtant poussé jusqu'en première
année d'université ! Ceci dit, "in my defence" comme disent les anglais, l'accent tonique influence moins la prononciation puisque toutes les lettres se prononcent en allemand et quand j'écoute
quelqu'un parler allemand, je le perçois beaucoup moins nettement qu'en anglais. C'est peut-être une question d'entraînement aussi. Pour avoir fait des études d'anglais, je sais que l'accent
tonique change la prononciation des sons qui ne sont pas accentués (phénomène de sons qui, si non accentués, se transforment en schwa).


Sinon, j'avais effectivement remarqué avec plaisir le nombre de mots en commun entre le français et l'allemand. Ce n'est que plus tard que j'ai appris qu'ils étaient allés du français vers
l'allemand grâce 1) aux huguenots, 2) au prestige de la France du XVIIIe au milieu du XXe siècle, avec une influence similaire à celle de l'anglais à notre époque.


Votre commentaire sur l'anglais est intéressant. Je pense qu'il y a "la nécessité" d'un côté et de l'autre ce que l'on ressent vraiment. Je pense que vous faites partie d'une génération dans
laquelle de plus en plus de gens sauront que l'anglais est important mais ne ressentiront pas la motivation suffisante pour l'apprendre. C'est d'ailleurs je crois l'UNE des raisons pour laquelle
certains pays sont meilleurs en langue que d'autres : communauté linguistique trop petite, la nécessité pousse à apprendre d'autres langues. Avec l'allemand et le français, vous devez cependant
être capable de parler avec une bonne partie des européens : environ 180 millions en langue maternelle plus tous ceux qui l'ont appris à l'école. Avec l'anglais, vous seriez à peu près sûr de
pouvoir communiquer avec tous les européens. Mais rien ne remplace le plaisir, et je vous comprends quand vous dîtes aimer le suédois.



Madrid 22/05/2011 05:25



Avec l'Internet aujourd'hui et la mondialisation, je crois pertinemment que l'anglais a pris une ampleur inimaginable et continue de faire expansion. D'ailleurs, j'ai retenu un article qui
discute justement de la facilité d'apprentissage de l'anglais grâce à Internet. Voici l'article en question:


http://www.reseauetudiant.com/dossiers/cours-formation/apprendre-l%E2%80%99anglais-grace-a-internet-7373-48.htm



Marc Bf 22/05/2011 10:27



La remarque est valable pour les autres langues, il existe sur l'article même que vous citez, des quantités de site proposant des formations en français, espagnol, allemand... qui prennent donc
sûrement une "ampleur inimaginable et continue[nt] de faire expansion".  Bref les idées reçues que vous citez masquent avec peine votre lien commercial.