Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 11:30

 La réponse est un peu dans le pluriel du titre : il n'y aura certainement pas une langue véhiculaire (l'anglais actuellement) mais des langues véhiculaires.

 

Bref rappel

L'apogée d'une langue, ce n'est pas lorsque le nombre de locuteurs est au maximum, mais lorsque la perception de l'utilité d'une langue est au maximum. Des signes montrent le déclin futur d'une langue avant même que celle-ci décline. Le français a été la lingua franca d'une bonne partie du monde longtemps (du XVIIe siècle au XXe siècle, son recul face à l'anglais fût enterriné par deux guerres mondiales qui ont laissé la France exsangue). Mais déjà au XIXe siècle, lorsqu'il paraissait naturel aux élites de toute l'Europe de parler français, l'Anglais pouvait compter sur les Etats-Unis pour assurer une expansion du nombre de ses locuteurs. Les germes du déclin (relatif) du français était semé. Comme le disait l'autre, ce n'est pas que le français ne progresse plus, c'est que l'anglais progresse plus vite que lui. Lorsque l'on parle de déclin du français, en effet, il faut parler de déclin en tant que langue d'usage au niveau des parutions scientifiques, au niveau de son utilisation dans les institutions internationales.


Suite de l'article ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GEO 04/08/2013 17:49


Je souhaiterai vous donner mon point de vue sur l'Espagnol, langue que je connais bien pour avoir vécu en Amérique Latine. 


Les populations d'Amériques Latines hors brésil ne considèrent plus l’espagnol comme une langue coloniale mais comme source de leur identité.
L’espagnol parlé sur le continent est une langue à l’accent bien différent de celui de l’Espagne. L’anglais est présent sur le continent Sud américain est aussi présent depuis fort longtemps et
comme de partout dans le monde est utilisé à des fins internationales. Cependant l’Espagnol revêt une tout autre dimension car il est parlé par presque 500 millions de personnes et a toutes les
caractéristiques d’une langue internationales. Les latinos n’utilisent que rarement l’anglais ou le français seulement dans des niches dites internationales. Le degré d’intercompréhension avec le
portugais du Brésil est tel, qu’un hispanophone peut comprendre l’essentiel d’une conversation sans presque changer de langues. Le développement de l’Amérique Latine porte l’Espagnol comme une
des grandes langues incontournables pour pénétrer la marche sud américaine. Cette langue est forte voir dominatrice car elle sait s’exporter, la musique latino rayonne sur son territoire
originelle mais s’exporte aussi dans le reste du monde. On connaît par exemple Shakira qui chante en anglais mais surtout en Espagnol. Les USA reçoivent directement chez eux l’influence
grandissante de cette langue qui est en passe de devenir la langue étrangère la plus apprise dans tous les états. La présence des latinos aux USA est un phénomène ancien qui a apporté la langue
espagnol avec lui cependant sans menacer l’anglais car on sait qu’au bout de deux ou trois générations les populations s’intègre socialement mais aussi linguistique dans le nouveau pays. Malgré
tout, l’espagnol a gagné ses lettres de noblesses aux USA.
                                                                                                                           


Au Brésil depuis quelques années, l’espagnol est devenu obligatoire dans les écoles au côté de l’anglais, lui assurant
dans un avenir proche une place de choix comme langue des affaires et un rayonnement culturel prodigieux. L’espagnol se place sur le continent américain en position de force avec l’anglais. Il
est fort concevable que l’Espagnol puisse prendre encore plus d’influence au fur et à mesure que les pays d’Amérique Latine se développeront, il pourrait en effet s’imposer comme une grande
langue mondiale sans toutefois dominer l’anglais. L’Espagnol en Amérique du Sud possède une force culturelle montante, sa logique il la puisse par la diffusion de sa musique et de sa culture
d’abord en Amérique du Nord. Une logique qu’il a empruntée à l’anglais et sur son modèle de diffusion.


 


Enfin, il ne faut pas mettre de côté le Portugais du Brésil qui lui aussi veut sa part de gâteau et qui mise sur le
Brésil et sa culture pour emprunter le chemin de son exportation mondiale. D’ailleurs, il est fort à parier que le Portugais sera enseigné dans de nombreux pays d’Amérique Latine.