Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 10:39

D'ici peu, de nombreux traducteurs vers le français vont partir à la retraite. L'Europe a donc lancé une campagne de recrutement que vous pouvez retrouver sur le lien suivant :

 

http://www.youtube.com/watch?v=YrgdukWVaGE

 

Des interprètes pour les "nouvelles" langues de l'Europe

 

Comme vous êtes sur un site d'opinion, je me permets de rajouter la mienne. Quels sont les besoins au niveau européen ? Surtout des personnes qui parlent allemand, mais aussi des personnes qui parlent français en plus de langues des nouveaux membres de l'Union Européenne. Cela montre ce que j'essaie d'expliquer dans ce blog : tous les efforts en Europe (je grossis le trait mais c'est un peu ça) visent à promouvoir l'anglais. C'est très bien de parler une autre langue mais dans quel but ? Ainsi on se retrouve avec une proportion de gens qui parlent anglais supérieure aux besoins : tout le monde parle un peu anglais donc la compétition est sévère, et on se retrouve tout naturellement avec un déficit sur les autres langues. Ce qui explique la pénurie d'interprètes.

Quelqu'un qui parlerait polonais et français ou hongrois et français aura ainsi (et paradoxalement vu ce que l'on pense souvent) plus de chances de trouver un travail dans l'interprétation vu l'offre et la demande. Bien sûr l'anglais permettra toujours d'être professeur d'anglais et sera toujours un atout dans de nombreuses entreprises.

Je m'étonne toujours du décalage entre la demande pour une langue et les besoins : ainsi l'allemand offre sans doute plus de possibilités de travail en Europe que l'anglais proportionnellement (vu que tout le monde apprend l'anglais) et pourtant plus personne ne l'apprend. Il en est ainsi de l'italien, pays pourtant dynamique économiquement et du néerlandais (pays très dynamique).

Ceci dit, on peut estimer qu'une grande partie des élèves n'ont pas une grande idée des besoins réels du marché du travail vu leur jeune âge et que leurs parents suivent les conseils que l'on veut bien leur donner. Il faudrait donc revoir l'argumentaire pour promouvoir un apprentissage plus diversifié des langues en France en offrant une carte scolaire spécialisée par région par exemple (une de mes propositions, à l'image des pôles d'excellence, on pourrait envisager des régions d'excellence) : davantage d'apprentissage du néerlandais dans la région Nord pas de Calais avec une poursuite possible en université, italien en PACA / Rhône-Alpes, le chinois à Paris par exemple, etc... C'est une piste.

 

Pour aller plus loin

 

Pour plus de renseignements sur les postes d'interprète, rendez-vous sur :

http://europa.eu/interpretation/index_fr.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires