Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • Le site qui fait le point sur la situation de la francophonie
  • : Ce site a plusieurs vocations : - faire le point sur la situation du français - donner des informations et des réflexions sur le français - partager des découvertes francophones d'à travers le monde
  • Contact

Recherche

Liens

13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 12:35

Une étude vient de sortir, le couperet est tombé : le niveau de maîtrise de la lecture ne cesse de baisser en France. Cette nouvelle est étrangement absente des sites en ligne du Point et du Figaro. Problème de méthode selon Le Monde, il faut tirer profit des expériences dans les pays qui ont réussi et "au-delà des moyens, indispensables, cela suppose des méthodes, efficaces". Libération donne la parole à Vincent Peillon qui vante "le bien-fondé de sa Refondation de l'école, avec sa priorité donnée au Primaire et la réforme de la notation "pour redonner confiance aux élèves"".

Question de méthode, inhibition des élèves... ces analyses font craindre le pire : doit-on changer de méthode à chaque gouvernement ? Doit-on fermer les yeux sur les erreurs des élèves sous prétexte de ne pas les inhiber ? Ces réflexions ne sont-elles pas le résultat d'un prêt-à-penser psychologique qui nie la valeur du travail ?

La solution nous apparaît pourtant limpidement, pour peu que l'on mette certaines données sur la table. Regardons du côté des horaires d'enseignement du français et leur évolution.

 

En primaire :

 

 

Niveau / Années

1923

1938

1945

1956

1969

1977

1985

1995

2002

CP

17h30

15h30

15h

15h

10h

9h

10h

9h

11h

CE1

14h30

13h30

13h45

11h30

10h

9h

9h

8h* / 9h

9h/10h

CE2

14h30

13h30

13h45

11h30

10h

9h

8h

7h30* / 9h

6h* /7h30

CM1

12h00

11h

10h45

9h

10h

9h

8h

7h30* / 9h

6h* /7h30

CM2

12h00

11h

10h45

9h

10h

9h

8h

7h30* / 9h

6h* /7h30

 

* si enseignement de langue vivante

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Beaufrère - dans Réflexions sur le français
commenter cet article

commentaires

Varlet 21/01/2013 11:52


Je crois qu'il y a méprise! Je ne donnais pas ces chiffres pour contredire votre analyse , que je partage d'ailleurs , sur le nombre d'heures de français qui diminue et qui n'est pas sans
conséquences. Je les fournissais juste pour compléter mon premier commentaire et pour contredire certains préjugés sur l'illettrisme.


Quant à l'anglais à l' école maternelle , j'y suis aussi opposé pour les raisons que vous développez et aussi parce que cela risque de renforcer "l'anglo-saxonisation " de nos mentalités

Marc Beaufrère 21/01/2013 14:31



Mea culpa, je n'avais pas compris le sens de votre commentaire. Désolé pour la longue réponse fastidieuse, pour convaincre un convaincu, c'est pas mal !



Jean-Marc 15/01/2013 17:36


Je viens de tomber sur un article qui précise les chiffres de l'illettrisme en France en 2011. La proportion d'illettrés est de:


7% pour les 18-29 ans


10% pour les 30-39 ans


11% pour les 40-49 ans


15% pour les 50-59 ans


17% pour les 60-65 ans


La tendance est à la baisse pour tous les âges ,si l'on compare avec l'année 2004


Source: Fenêtres sur court ,revue éditée par la FSU (syndicat enseignant) qui reprend une enquête de l'INSEE


 


 

Marc Beaufrère 17/01/2013 16:40



J'imagine que vous citez ces chiffres pour porter la contradiction à mon analyse sur la baisse du niveau de maîtrise de lecture.


Ces deux études ne sont pas contradictoires, il suffit de regarder sur qui portent ces études : comme le précise l'étude que vous citez, la baisse de l'illetrisme est en partie due à "la
généralisation de l'accès à l'enseignement secondaire". Autrement dit : le niveau de maîtrise de la lecture et de l'écriture au même âge en primaire baisse d'un côté sur la durée de l'étude
que je cite (cela concerne ces dernières années) mais cela est compensé par l'augmentation de la durée de scolarité, ce qui a pour conséquence les résultats de l'étude que vous citez ; en effet,
on a souhaité (Chevènement) et encouragé les 80% d'une classe d'âge au bac, ce qui a eu pour conséquence d'augmenter le nombre d'années passées à l'école ; ils sont donc face à des cours de
français plus longtemps qu'auparavant, il est donc normal que l'illetrisme, considéré selon l'étude que vous citez comme "une difficulté grave ou forte à l'écrit" recule. Ceci dit, cela ne veut
pas dire que le niveau augmente forcément si l'on compare des élèves en CM2 ou en 3e sur plusieurs années, par exemple, ce que montre l'étude que je cite. La baisse de l'illetrisme concerne les
personnes au terme de leur scolarité.


Pour résumer, les élèves ont de moins en moins de cours de français depuis 1923, mais en parallèle, le nombre d'élèves scolarisés a augmenté, la scolarité
obligatoire est passée de 13 à 14 ans en 1936, puis de 14 à 16 ans en 1959, sans compter l'accès de plus en plus important au bac et aux études universitaires, càd l'allongement de la
scolarisation. On passe donc de plus en plus de temps à l'école avec des cours de français jusqu'à parfois 17 / 18 ans.


A noter également, la
réintroduction des dictées dans certaines grandes écoles récemment, pour pallier aux lacunes en maîtrise de français : quelque chose d'impensable pour ceux qui passaient le certificat
d'études (entre 11 et 13 ans), comme ma grand-mère : 5 fautes en dictée étaient éliminatoires. Je ne soutiens pas que la maîtrise parfaite de l'orthographe française soit vitale pour une carrière
professionnelle, mais je m'interroge néanmoins fortement sur la pertinence de la baisse du nombre d'heures d'enseignement du français constamment en baisse mais avec un allongement de la
scolarité. Je suis assez hostile à la dispersion dans de nombreuses matières, je défend le fait qu'il vaut mieux maîtriser les fondamentaux (mathématiques et français) avant de se diversifier et
de se lancer dans une langue étrangère et dans de nombreuses autres matières. Je suis donc tout à fait contre l'enseignement de l'anglais dès la maternelle. J'en ai déjà parlé longuement et à
plusieurs reprises sur mon blogue, je ne vais donc pas redévelopper mes arguments ici.



Jean-Marc 18/12/2012 12:51


Le tableau sur l'évolution des heures d'enseignement de français est éloquent et il est étrange que cela ne ressorte pas plus dans les débats sur l'école. N'oublions pas cependant que depuis 1923
, des matières sont enseignées , qui ne l'étaient pas ou peu auparavant comme l'éducation physique. De plus , malgré cette baisse d'heures de français , le pourcentage d'illettrés est bien
supérieur dans les générations anciennes que dans les plus récentes (Je n'ai pas les chiffres exacts en tête mais je me souviens l"avoir lu à plusieurs reprises dans des revues spécialisées).


Précisons aussi que l'apprentissage de la lecture de nos jours commence dès la Maternelle avec reconnaisssance de certains mots , travail sur les syllabes (oui oui!) et accent mis sur la langue
en général.


N'idéalisons pas trop non plus le passé . Une spécialiste de l'orthographe  a lu un jour , lors d'une conférence, un article de journal qui regrettait le niveau faible des étudiants français
à l'université. Et devinez de quand datait cet article? Du début du XXièmè siècle , à un moment où l'enseignement supérieur était vraiment élitiste! Le problème n'est pas nouveau mais il n'est
toujours pas résolu. Peut-être aussi parce que l'on se focalise sur de mauvaises orientations?


Ainsi , chaque année revient l'antienne sur les ravages de la méthode globale. Or , cette méthode n'est plus appliquée depuis des lustres! Ce que les gens prennent pour de la méthode globale ,
n'est en fait qu'une méthode mixte: reconnaissance de certains mots globalement  qui sont un appui pour passer rapidement à la méthode syllabique.


En ce qui concerne l'enseignement des langues étrangères à l'école , trop souvent réduit à l'anglais, je peux donner mon avis en tant que papa: n'ayez crainte, vos enfants ne risquent pas d'être
bilingues ! (personnellement, cela me convient car je trouve l'anglais de plus en plus colonianiste!).   Il s'agit plus d'une sensibilisation à une langue et une grande partie du cours
se fait en français!


Dès lors , on pourrait s'interroger sur la pertinence de cet enseignement , qui réduit d'autant les heures de français.... D'ailleurs , en allant sur le site d'une association de défense de la
langue française, j'ai appris que l'Indonésie avait récemment décidé de ne plus enseigner l'anglais en primaire car cela génait l'apprentissage de l'indonésien...